الجمعة، 24 يونيو، 2011

Le nom propre maghrébin de l'homme, de l'habitat, du relief et de l'eau

Le nom propre maghrébin de l'homme, de l'habitat, du relief et de l'eau Appel à contribution Information publiée le vendredi 9 avril 2010 par Florian Pennanech (source : Boualili Ahmed) Date limite : 30 juin 2010 Peut- on établir des correspondances avec les toponymes et les anthroponymes des autres langues relevant des domaines chamito- sémitiques ou indo-européens ? Il résulte, à partir de relevés de données bibliographiques récentes concernant le Maghreb, que les études onomastiques restent sous-tendues et plus ou moins déterminées par des questionnements de nature identitaire qui sont différentes du mode de traitement développés dans d'autres régions du monde où prévalent davantage tantôt l'attachement au terroir, tantôt des considérations d'une gestion rationnelle du fonds onomastique local. C'est dire qu'au Maghreb, ce type de questionnement identitaire est, selon Foudil Cheriguen (2005), sous-jacent, caractéristique aujourd'hui des motivations profondes de l'onomastique maghrébine « et qui peut se résumer par la question Qui suis-je dans le rapport de nomination /dénomination de tel ou tel territoire et/ou sous - territoire déterminé par tel ou tel autre nom ? ». Etre soumis à une nomination individuelle ou collective est, en soi, une implication « dans l'ordre de cet autre principe universel, le principe de la filiation. L'attribution d'un nom identifie non seulement la personne mais l'insère à une place dans sa généalogie et, plus, généralement, dans le double réseau de la filiation et des alliances » (A. Tabouret Keller, 1997). Il serait alors possible d'observer les implications de types linguistique, psychologique, sociologique et anthropologique de la nomination et de son rapport à la dis/continuité historique. Comment, dans une société encore largement déterminée par la tradition orale, réagit la matrice ethnolinguistique à dominante onomastique, forgée par la praxis historique? Quelle est l'importance d'un tel questionnement et la pertinence de ce besoin d'interroger l'histoire et l'identité en nous penchant sur la manière dont ont été usités et étudiés, transcrits et translittérés, les noms propres locaux, eu égard aux présupposés historiques, culturels et idéologiques qui tressent les démonstrations et soulèvent les arguments des uns et des autres? Le dernier bilan bibliographique (F. Benramdane et B. Atoui, 2005) montre l'émergence lente mais progressive, dans l'espace universitaire maghrébin, d'études toponymiques et anthroponymiques, construisant patiemment et rigoureusement un regard critique sur la manière dont l'onomastique locale a été décrite et écrite. La synchronie du corpus ne peut faire l'impasse sur un type de recherche nécessitant l'apport des sciences connexes ou annexes, conférant, par conséquent, à la recherche onomastique un caractère de domaine-carrefour, permettant une meilleure compréhension des processus de nomination et de dénomination par la reconstitution de représentations individuelles et collectives, que les noms propres ont plus ou moins fidèlement fixés au cours de l'histoire. Une région comme le Maghreb, de par sa situation géographique a connu plusieurs courants civilisationnels, elle constitue un terrain privilégié pour l'étude de la création onomastique et des caractéristiques linguistiques et interlinguistiques engendrés par le contact des peuples et des cultures. Ces différentes dichotomies, dans le champ qui nous intéresse, celui du nom propre dans l'espace maghrébinL'anthroponymie : analyse des diverses catégories dénominatives (patronymes, prénoms, surnoms, sobriquets….) dans les représentations symboliques et la construction de l'identité individuelle et par rapport aux contingences historiques. Les axes de recherches : Histoire de l'onomastique maghrébine entre enjeux et idéologies Les influences et les avatars de l'onomastique maghrébine L'onomastique antique et moderne : pour quelle(s) évolution(s) ? L'onomastique maghrébine entre anthropologie et ethnologie Etats des lieux et perspectives Les anthroponymes et les toponymes maghrébins : analyse linguistique Quelle méthode et pour quelle analyse ? Description et analyse des noms propres de lieux et de personnes Les représentations symboliques dans l'onomastique maghrébine Quels sont les rapports de l'individu face à son nom ? Que représente le nom pour la personne ? La nomination et l'institution La dénomination des lieux et des personnes est-elle correctement prise en charge par l'institution ? Si oui comment, si non pourquoi ? La transcription et la normalisation des noms propres : état des lieux N.B. : Le résumé contenant le titre, la problématique et les éléments à développer, n'excédera pas 20 lignes en typographie new romans taille 12 et une fiche de renseignement mentionnant le nom et le prénom du postulant, l'université d'exercice, la fonction, le grade et les publications scientifiques doivent être remis avant le 30 juin 2010; la communication intégrale avant le 30 septembre 2010. Les réponses d'acceptation se feront au plus tard le 30 juillet Les résumés devront parvenir à Ouerdia Yermèche et Farid Benramdane, aux adresses suivantes : ouerdiayermeche@yahoo.fr ; fbenramdane2@yahoo.fr Comité d'organisation : Boudjemaa AZIRI (direction HCA Alger) Cherifa BILEK (direction HCA) Ouerdia YERMECHE (enseignante-chercheure ENS Alger / CRASC Oran) Farid BENRAMDANE (enseignant-chercheur Université Mostaganem / CRASC Oran) Comité scientifique Abelaziz ALLATI (Université Tétouan Maroc) Farid BENRAMDANE (Université de Mostaganem) Foudil CHERIGUEN (Université de Béjaia) Mohand Akli HADDADOU (Université de Tizi-Ouzou) Mohand TILMATINE (Université de Cadix Espagne) Ouerdia YERMECHE (ENS Alger) Responsable : Haut Commissariat à l'Amazighité Adresse : HCA -19, Avenue Mustapha El Ouali (Ex Debussy) Alger.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق